LE MALAISE DES PERSONNELS SOIGNANTS : chronique d’un mal endémique annoncé ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


LE MALAISE DES PERSONNELS SOIGNANTS : chronique d’un mal endémique annoncé ?

Bientôt 2013 !

Parlons de VOUS.

« Justement ».

Le malaise des personnels soignants occupe les médias de manière récurrente. Les sources ne manquent pas : la Synthèse annuelle des données sociale hospitalières, relayant les difficultés professionnelles de celles et ceux qui en viennent à perdre leurs repères. Mais, au-delà de la simple constatation, présentée comme un problème fondamental, que propose-t-on aux soignants ?

Que vous soyez ASH, aide-soignant, AP, IDE, cadre, agent administratif… des pressions de plus en plus fortes vous contraignent fréquemment à « prendre sur vous », sans trouver de véritables, profondes, durables solutions. Beaucoup, à la limite du « burn-out » se désespèrent de ne plus trouver dans cette profession d’accompagnant l’idéal qu’ils avaient pressenti. A moins de prendre « sur soi », combien voient leur santé morale ou physique se dégrader, au risque de parfois renoncer à ce métier à l’engagement si proche de la souffrance d’autrui.

Pour celles et ceux qui, par leurs actes quotidiens relient le cure – les soins- et le care – l’accompagnement – comment concilier l’indissociable et trouver l’équilibre entre ce qui relève des soins purement techniques et de qui relève de l’accompagnement humain et empathique des patients ?

Les personnels soignants doivent faire face à une ambiance professionnelle dégradée au sein d’équipe dont la reconnaissance est souvent absente. Surcharge de travail et incivilités allant jusqu’à l’agression physique ou verbale.

La synthèse se fait sur un mot : la communication. Et, lorsque les mots ne sont plus exprimés faute d’être entendus, le corps devient bavard… en maux… Troubles musculo-squelettiques, accident du travail, affections professionnelles.

Le soignant a besoin d’être entendu dans ses ressentis, ses émotions, ses pensées, ses propres souffrances. Il a besoin d’être reconnu non seulement dans la Personne qu’il Est, mais aussi dans ce qu’il produit. Pas seulement rectifié lorsqu’une action est inadéquate mais aussi soutenu et valorisé lorsque le résultat est efficace, probant, évident. Cette valorisation, cette reconnaissance est une énergie qui démultiplie les possibles parce qu’elle alimente le sentiment vital.

Au niveau institutionnel ou individuel, la sophrologie peut contribuer à l’amélioration des conditions de travail des personnels soignants.

La sophrologie se définit comme la science qui étudie la conscience humaine, ses variations, ses modifications, dans un but thérapeutique, prophylactique, pédagogique, afin de permettre à l’homme d’être en harmonie mentalement, corporellement, et en juste rapport avec son environnement. L’objectif ? Etre capable, dans les situations de la vie quotidienne et professionnelle, de trouver le juste tonus, la juste tension, la juste position.

C’est ce sentiment vital que nous essayons de faire renaître à travers nos propositions de formations, conjointement aux multiples techniques de communication mises à disposition et qui apportent, les bilans le confirment, une prise de hauteur, un bien-être et une efficacité professionnelle accrue.

Que ce soit en écoute active, en soins relationnels, en gestion de l’agressivité, en accompagnement « fin de vie », en supervision et management d’équipe (CLIN, UCSA, Services Sociaux…), en stages « d’urgence » où nous intervenons pour gérer des tensions de collectifs, l’Institut à taille très humaine, ne peut que se réjouir du ravissement, c’est le mot, du personnel soignant à l’issue des séminaires.

En 2023, l’Institut de Formation A. ZUILI fête ses 30 ans d’existence en tant qu’organisme d’enseignement professionnel en Vaucluse.

Spécialisé depuis 22 ans dans la formation du personnel soignant en intra, l’Institut a accueilli près de 2000 stagiaires hospitaliers. La qualité de l’accompagnent proposé se mesure non seulement dans l’acquisition d’une véritable « plus-value » professionnelle en pratique mais également par la dimension humaine qui nourrit les stages.

Cette implication en direction des personnels de santé a permis la fondation d’un Certificat d’Etudes Universitaires de Sophrologie et Communication à la Faculté de Médecine de Marseille dont A. Zuili est un des Directeurs Pédagogiques et le principal fondateur. La troisième promotion, en 2013, accueillera professionnels de santé, médecins, chirurgiens et psychiatres.

Dans ses locaux, l’Institut dispense également des formations en Sophrologie Relationnelle® ou en Relation d’aide (Praticien relationnel®).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>